Obtenir le label – Modalités d’adhésion – Gîtes de France

Pour ouvrir un gîte rural, une chambre d’hôtes ou encore un gîte de groupes, il est nécessaires de bien respecter toutes les démarches administratives et fiscales. Pour distinguer votre gîte, décrochez un label gîte de France. Ce titre permettra de rehausser la notoriété de votre gîte. Certaines clauses doivent pourtant être remplies pour avoir ce label.

Obtenir un label pour un gîte

L’obtention d’un label n’est pas obligatoire, mais est pourtant recommandée. Elle permet au propriétaire du gîte de monter son propre projet et de promouvoir son hébergement sur le Web. Le label facilite entre autres la gestion locative en centrale de réservation. En outre, le label aide le propriétaire à décrocher facilement des subventions. Ces dernières servant à assurer le bon fonctionnement des activités. Pour obtenir un label, il est nécessaire que le gîte soit classé « meublé de tourisme » par l’office de tourisme. Ce titre vous sera transmis après la visite de votre hébergement et l’attribution d’un arrêté de classement. Les deux certificats (arrêté de classement et certificat de visite) doivent être affichés à l’intérieur et à l’extérieur de l’hébergement.

Le label gîte de France

Le label gîte de France est le label le plus important en France. Ses représentants (relais) sont répartis dans divers départements. Ces derniers reçoivent les demandes d’adhésion des propriétaires de gîte. Les hébergements labélisés sont tenus de se soumettre à une charte de qualité. Les modalités d’adhésion sont pourtant différentes pour les relais départementaux.

La cotisation annuelle

Pour chaque gîte, un forfait incluant une cotisation fédérale et une contribution spéciale « publicité » se chiffrant à 42 € est indispensable. Quant au propriétaire, un forfait comportant un abonnement au journal, une contribution mutuelle et une prestation de service internet s’élevant à 12,5 € est requis. Pour une résidence en réservation, un frais supplémentaire qui se chiffre à 33% du tarif hebdomadaire est requis en très haute saison. Ce montant s’élève à 37% du tarif hebdomadaire pour un logement en location directe. Par ailleurs, pour un gîte de groupe, un forfait incluant une cotisation fédérale, une contribution spéciale « publicité », un abonnement au journal, un fond pour une contribution mutuelle et une prestation de service internet se chiffrant à 62 € est requis pour chaque gîte de groupe.