Guide pour ouvrir un gîte ou créer des chambres d’hôtes

La création d’un gîte ou d’une chambre d’hôtes nécessite des démarches administratives et fiscales préalables. De plus, il faut avoir une source de financement pour réaliser son projet de création. Même s’il est possible de recevoir des subventions, il est recommandé d’avoir des fonds solides pour créer un gîte ou une chambre d’hôtes.

Analyse de l’idée de création

Certes créer un gîte ou une chambre d’hôtes est un projet intéressant, mais requiert un investissement important. L’opportunité d’ouvrir l’un de ces types d’hébergement n’est pas pourtant donnée à tout le monde. Si vous réalisez que vous détenez de certains avantages, pensez à bien les analyser et demandez-vous si la création d’un gîte ou d’une maison d’hôtes sera propice à votre cas. Une fois que vous constaterez que la chance est de votre côté (étude de marché, moyens, rendement, etc.), effectuez toutes les démarches relatives à la création pour être conforme à la loi en vigueur.

Les démarches à faire pour la création

Pour créer un gîte ou une chambre d’hôtes, vous devez déposer une déclaration préalable (formulaire cerfa n°13566*02 pour une chambre d’hôtes et cerfa n°14004*01 pour un gîte) auprès du maire de la commune où l’hébergement est situé. Une nouvelle déclaration s’impose au cas où les informations mentionnées feraient l’objet de modifications. En outre, vous devez informer votre assureur quant à la mise en location saisonnière de votre meublé et aux autres prestations que vous proposerez. Par ailleurs, si l’activité à exercer est à titre commercial, il est nécessaire de s’inscrire au CFE. Pour l’ouverture d’un gîte en particulier, l’obtention d’un classement préfectoral est possible si l’hébergement est mis en location, seulement durant les périodes de vacances. Ce classement permet d’inscrire le gîte à la liste des meublés de tourisme.

Un investissement important

Comme tout projet de création, ouvrir un gîte ou une chambre d’hôtes demande une/des source(s) de financement importantes. Hormis vos apports personnels, il vous serait possible d’obtenir des aides financières de la part des conseils généraux ou de l’Union Européenne. Vous devez, pour cela, proposer un projet authentique et innovant qui permet de dynamiser le milieu rural. De plus, si votre hébergement est accessible aux personnes handicapées, vous avez de grande chance d’obtenir un financement supplémentaire et un label « Tourisme et Handicaps ».